En milieu sportif près de Saint Paul de Vence

Ce qui fait la différence aujourd'hui entre deux sportifs ce n'est pas seulement une question de force ou d'entraînement c'est surtout une question de mental.

La préparation mentale fait partie intégrante de la préparation sportive, quel que soit le niveau de pratique.

Raymond ABREZOL a développé la sophrologie sportive pour accompagner l’équipe de Suisse de ski. Les techniques mises en oeuvre ayant donné de bons résultats aux Jeux Olympiques d’hiver de 1968. Malgré le sacre de Jean-Claude Killy, d’autres sports ont décidé d’utiliser ces méthodes et de les adapter à leur discipline.

Depuis cette date la sophrologie accompagne de très nombreux sportifs. Que vous soyez professionnel ou simple amateur, ces techniques vous seront toujours bénéfiques pour atteindre vos objectifs.

Il faut beaucoup de travail, de tension, de fatigue, pour établir des records qui restent éphémères; perpétuelle mise à l’épreuve des sentiments de confiance en soi et d’estime de soi  le regard de l’autre est perçu plus jugeant que réellement motivant.

Comment la Sophrologie peut elle accompagner les sportifs dans la réalisation de leurs objectifs?

  • En apprenant à gérer son stress : lieu de compétition ou d'épreuve inconnu, l’entourage, l’absence de repères familiers, le doute…
  • Prendre plaisir à participer, quelle que soit l’issue des épreuves ou des compétitions.
  • Accroitre sa concentration en s'isolant des soucis du quotidien : tous les problèmes de la vie privée ou de la vie professionnelle doivent être mis entre parenthèses, le temps de la compétition, pour libérer l’esprit des éléments qui pourraient le détourner de son seul but : gagner.

 

Concrètement? il s'agit essentiellement de préparation mentale

  • En amont : pour se libérer de son stress, ses angoisses. Redécouvrir son corps et ses limites, visualiser le jour J dans les meilleures conditions, accroitre la motivation.
  • Durant l’épreuve ; s'apaiser, se concentrer, accroitre sa motivation, visualiser son objectif.
  • L’accompagnement après l’épreuve : accroitre la confiance en soi et l'estime de soi. Accroître la phase de récupération.